(Gilets-Jaunes) Tiercelet chez le Marquis

Et si faire un pas de côté, du côté du théâtre, était une manière d’avancer ?

– Tiercelet ?

– Monsieur le Marquis…

– Tu voulais me parler d’un problème… « urgent » ?

– C’est que… Oui Monsieur le Marquis, nous avons résolu de vous demander de remédier à une situation injuste. Ça nous gêne de vous déranger avec ça, mais voilà : nous ne parvenons plus à vivre correctement et…

– Oui, Tiercelet, je sais, j’y songe, c’est la Crise. Mais n’oublie pas que tu me parles en ton nom, tu es citoyen.

– Oui Monsieur le Marquis, je suis citoyen et justement nous avons…

– Tiercelet, je parle au nom de ceux qui m’ont élu. Tu parles en ton nom.

– Oui Monsieur le Marquis, mais justement au sujet de cette élection et des conditions étranges…

– Tiercelet, es-tu d’extrême-droite ?

– Oh non Monsieur le Marquis, je voulais juste…

– Attention Tiercelet, tu sais où nous a conduit par le passé la remise en cause des privi… de la démocratie.

– Oui, Monsieur le Marquis, justement c’est de la démocratie que nous voulions vous parler et ce sont des privilèges que vous avez aussi, car nous n’arrivons plus à joindre les deux bouts…

– Tiercelet ? Tu ne veux pas en revenir aux pires moments de notre histoire ?

– Oh, non Monsieur le Marquis ! On disait juste avec les voisins qu’il faudrait plus de justice si l’on veut vivre mieux que ceux qui se gavent…

– Tiercelet ?

– Monsieur le Marquis ?

– Tiercelet… serais-tu d’extrême-gauche ? Veux-tu le chaos révolutionnaire ? Le sang ? La Révolution ?

– Oh non Monsieur le Marquis on s’est juste réunis pour vous dire que…

– Tiercelet, prend bien garde à ce populisme qui prétend désigner des boucs émissaires à tous nos problèmes. Il y a une crise et nous la gérons au mieux, nos marges de manœuvres sont très étroites sais-tu ? La concurrence internationale fait rage…

– Justement… On proposait de remettre en cause

– Tiercelet ? Es-tu homophobe ?

– Oh monsieur le Marquis non. Je voulais juste vous dire que nous pensions que si l’argent n’était pas reversé systématiquement aux plus riches pour qu’il ruisselle…

– L’homophobie Tiercelet, c’est l’un des visages de la bête immonde. Dans votre manifestation j’ai entendu crier « privilégiés enculés » C’est très grave Tiercelet, sais-tu ce que cela signifie ? C’est une stigmatisation par le comportement sexuel, une insulte à caractère homophobe. J’ai ouvert une enquête, les coupables seront poursuivis sans relâche et châtiés. Combien parmi vous le sont ?

– Monsieur le Marquis, je ne leur ai pas demandé, nous avons juste parlé du fait que vous vous augmentiez sans cesse et que nous…

– Tiercelet, on ne peut pas dévier, pas biaiser, pas se compromettre avec tous ces sujets de droits de l’Homme qui sont la base du contrat social.

– Mais c’est pour cela Monsieur le Marquis que nous voulons vous dire que les droits ne sont plus respectés. Nous voyons autour de nous tant de misère…

– Tiercelet, mon devoir républicain est de n’accepter aucune compromission avec les valeurs qui fondent notre pacte. Liberté, Egalité, Fraternité…

– Oui, c’est justement Monsieur le Marquis pour cela…

– Nous ne pouvons accepter aucun écart, tolérer aucune faiblesse, nous serons sans pitié pour tout ceux qui tenterons d’enfreindre la loi du peuple.

– Justement Monsieur le Marquis le peuple, nous vous demandons si…

– Tiercelet, appelle-moi Monsieur le Ministre. Sais-tu que la féodalité a été abolie ?

– Oui Monsieur le Marquis mais quand Monsieur le Marquis s’est fait élire, Madame la Marquise nous a dit que nous pouvions bien…

– Tiercelet, il me vient une idée. Je vais organiser un grand débat.

– Je pense que c’est une bonne idée Monsieur le Marquis. Nous pourrons vous dire notre avis que si vous cessiez de vous augmenter et de distribuer de l’argent aux plus riches nous pourrions vivre mieux.

– Tiercelet il n’y a pas de tabou. J’entends les désarrois de la mère de famille qui élève seule ses enfants, sans aide, et qui doit se lever tôt le matin pour travailler. J’entends le désespoir de la personne en situation provisoire ou durable d’incapacité physique ou d’invalidité qui constate chaque jour les retards pris dans l’installation des équipements prévus par les normes européennes ; je sais la douleur de la personne âgée qui ne peut se chauffer quand vient la nuit avec la bise froide dans le bourg glacé ; je sais les difficultés des jeunes étudiants diplomés à trouver ce premier emploi, véritable sésame vers la réussite ; je comprends la solitude du créateur d’entreprise aux prise avec le maquis administratif et je sais le courage qu’il lui faut pour ne pas renoncer, s’engager, s’investir au péril de sa santé parce que demain Tiercelet, se fait aujourd’hui…

– Heum, heum Monsieur le Marquis…

– Il n’y a pas de sujets tabou pour nous. Aussi nous réfléchirons au sein de 4 ateliers. La difficulté à améliorer son quotidien et les efforts que chacun d’entre-vous peut faire. Les territoires et leurs contraintes budgétaires et je serais à l’écoute des idées qui peuvent émerger pour permettre de mieux partager les ressources et les efforts entre ceux qui souffrent. Le logement et l’énergie… Tiercelet pourquoi te tiens-tu l’oeil ?

– Oh, rien Monsieur le Marquis, député, Ministre… C’est un tir de flash-ball qui…

– Tiercelet, tu n’es pas en état de débattre je le crains. Le mieux est de reporter notre entretien. Je te fais raccompagner, prends soin de toi, tu es courageux, tu le mérites. Vas… Vas sereinement… Vas…

Langlois-Mallet

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s