Grèves. Soutenons le Service Public

Pouvez-vous m’expliquer comment on peut en France (grand pays riche, ou juste pays normal peu importe) en être venu à l’idée à peu près générale et fataliste que les trains coûtent trop chers pour que les voies soient entretenues; comme de croire normal ou acceptable que les oiseaux disparaissent plutôt que d’interdire de répandre du poison ?

Croire qu’il est normal d’accepter que les personnels hospitaliers se trouvent en tension insupportable et qu’il y ait des « déserts médicaux » (c’est à dire des endroit où l’Etat se donne le droit à la paresse de ne pas investir pour le minimum de santé des gens); On pourrait rajouter que les profs soient mal payés et les écoles et collèges surchargés, que l’Université craque; que le nombre de juges soit celui des années 1850 alors que la population a doublé ? Que des milliers de gens dorment dans la rue ou dans les bois ? Et même que la police de terrain soit au bord du burn-out ? Ou que l’armée ne puisse pas garantir d’assurer une mission d’ampleur qui aurait à advenir ?

C’est à dire que l’ensemble d’un fonctionnement juste normal soit remis en question ? Au nom de quoi ?

Accepterait-on que l’avion du président Macron n’ait pas d’essence pour une visite officielle ? Que les députés ne soient plus payés et que l’on ne paye plus pour leurs obsèques ?

Acceptez-vous que vos fenêtre n’ait pas de vitres ? Votre appartement pas d’eau ? Dormez-vous à même le sol ? A partir de quand êtes-vous prêts à sortir en culotte en hiver ?

Accepterait-on que le 1% de plus riches ne participe plus à l’impôt et à la solidarité nationale et se considère comme une classe à part qui n’aurait plus de comptes à rendre à tout ce qui est commun et sur lequel il fonde sa richesse ? Je crois bien que c’est ce dernier point que l’on accepte.. au travers de toutes les « impossibilités » que l’on nous présente de le taxer au nom des « contraintes économiques internationales », « du Marché », de « l’Union monétaire » ou de la « concurrence libre. »

J’aime beaucoup l’Europe et comme tout le monde je trouve beaucoup plus intelligent de faire des projets avec les pays voisins que de se faire la guerre. Mais il est grand tant de redevenir un peuple politique, c’est à dire un pays indépendant tant les deux sont liés; si l’on veut que l’on puisse réexister et poser à nouveau ces questions de base.

Il est peut-être temps aussi de dire à ce jeune sur-diplomé qu’il ne dirige plus un fond d’investissement pour faire gagner plus à quelques hyper-riches, mais a été élu pour faire marcher un pays.

Et puis aussi d’aller en manif jeudi !

Langlois-Mallet

29472377_10155580607191775_6701035278326300672_n
Le Service Public n’est pas un gros mot. C’est l’honneur de ce pays et un peu de notre force à tou-te-s.   (Si la journée peut servir à affirmer ce message…)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s