Nec variatur

NKM quitte la politique. Luc m’interpelle sur cette aventure (qui aura fait pas mal de remous).

https://www.francetvinfo.fr/politique/nathalie-kosciusko-morizet-quitte-la-politique-pour-rejoindre-l-entreprise-capgemini_2597728.html

Oui, j’ai vu passer l’info Luc. Nec variatur. J’ai eu l’occasion de lui redire récemment toute mon affection. Notre bout de route plus culturelle que politique était sans doute à sa place dans l’opposition (car j’aurais sûrement été très vite en porte à faux dans l’action sociale, dans un milieu de droite, qui plus est libéral). Mais sur la culture je suis certain qu’elle aurait rendu à Paris son énergie créative et que j’aurais su faire en sorte que ce soit avec ce qui reste debout d’un Paris populaire.

Après c’est une expérience pour moi qui a été très destructrice, libératrice et très forte. Dans le sens où ça a coupé le cordon avec le cadre de « la gauche » et donc beaucoup de gens qui raisonnent en bien/mal, nous/eux blabla…

A partir de Nakomo, j’ai pleinement pu être moi-même politiquement, c’est à dire vraiment indépendant, y compris du jugement d’autrui. C’est à dire être nul part en effet en terme d’orga, mais ouvrir sa gueule quand même et rendre compte à sa conscience, avec la seule limite de ses propres moyens et de sa propre intelligence. Cela ne fait rien d’une carrière, mais permet de respirer à haute-voix et de penser par soi-même, chose impossible quand on est dans une « famille ».

Cela me donne l’occasion de saluer Déborah Münzer, une sacrée personnalité elle aussi et une jeune nana très courageuse.

C’était marrant en tout cas cette même campagne où les Meluchiens me proposaient une tête de liste à Paris aussi. Franchement j’aurais été à l’aise avec eux politiquement, mais très malheureux dans leur carcan.

Clash en Macronie orientale

L’ironie qui veut que des esprits très indépendants disparaissent des radars en Macronie mérite qu’on s’y arrête. Cela confirme de mon point de vue le fait qu’une majorité de Français demandent moins de politique et plus de monarchie. Ce qui est par ailleurs logique du point de vue de la force de l’Etat -qui est la moitié de tout en France- et absolument respectable du point de vue du choix de son intérêt par la société, mais qui reste personnellement inacceptable pour moi, dans le cadre d’une religion libérale au moment de l’effondrement écologique.

Cet état de faits rend un peu inutile socialement des vies comme la mienne où l’on s’est surtout posé les questions des contre-pouvoirs démocratiques, de la politique autrement et des marges culturelles et de l’expression libre delà société. Toutes choses qui au temps des haines, des clashs et des conflits agonistiques n’aimantent pas les consciences.

J’ai souvent pensé, pour nous (les Chiche ! les gens de culture indé etc), à cette génération de mon grand maître Montaigne qui était née dans l’espoir de la Renaissance et qui a vécu la descente dans les guerres de religion.

La politique ne sera pas pour moi, mais je reste un vrai Poulbot parisien, ravi d’envoyer des boules de neige à l’occasion. Et suis touché par le fait qu’il en soit de même pour de brillantes planètes solitaires comme Nathalie, que pour des astéroïdes comme votre serviteur.

Langlois-Mallet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s