Quel est le message des Législatives ?

Selon moi, le fait marquant, c’est que 50% des Français ont choisi de laisser faire. Laisser filer Macron en roue libre pour détruire la vieille classe politique. Il y a de la colère, du fatalisme, la volonté de donner une chance, du manque d’intérêt pour un parlement sans pouvoir et qui sera absent des grands choix, comme la loi travail.

Comme force d’explosion de la vieille politique, on attendait Le Pen (annoncée à 30% il y a un an), puis Mélenchon et finalement, la destruction des partis issus de la Révolution française a bien eu lieu, mais par un curieux mélange du fait monarchique et de l’oligarchie financière. Manière de rappeler que la France doit être comprise que comme un cocktail (molotov) de monarchistes et de républicains, mais aussi comme un pays révolté et patrimonial, souhaitant sourdement le retour de la guillotine, mais pas prêts à voter pour des partis faisant courir un risque à leur compte en banque… Beaucoup de leçon à intégrer pour les opposants des deux bords ?

Assez bizarrement, le PS est détruit (pour un crime de libéralisme et de double langage), par ceux-là même d’En Marche qui promettent de faire bien pire… C’est aussi la mécanique de l’alternance qui est brisée au détriment de la droite cette fois. Et c’est tout aussi grave pour eux.

16% seulement de soutien lui promettent 400 députés…

Mais une écrasante majorité des Français s’installe dans le rejet et attend son heure. L’opposition, mais même le simple débat, ne se passera pas à l’Assemblée (33% se partageront les 150 autres, et 51% n’en auront tout simplement pas de voix institutionnelle). Les Français ont acté que cela ne servait à rien, mais ailleurs. Dans la rue ? Nous verrons. Mais clairement la prochaine St Barthélemy n’est pas celle du PS comme ce soir, elle sera pour les parricides du jour, qui seront les immolés de demain.

Cela donne envie de prendre date et de ne pas se lamenter

Le succès de Ruffin est à ce titre très prometteur. Une fois passé l’épreuve de cette élection, où la France Insoumise se devait logiquement d’affronter le PS et son reste de croupion Vert inutile pour montrer que la page de la trahison hollandaise était bien tournée. Demain, la FI sera forcée de constater qu’un fonctionnement centraliste et autoritaire n’aboutit qu’à une explosion et une multiplication de petites chapelles écolos battues d’avance, mais affirmant leur existence.

Je pense que l’avenir est ouvert, sur ce champ de ruine des autoritaires (symbolisé par le naufrage des arrogances PS), pour des voix singulières, originales, diverses, sans lesquelles l’écologie politique n’a pas de sens. Mais à condition qu’elles aient tiré toutes les leçons de l’échec total et lamentable des Verts et des stratégies d’intérêt personnel menées au nom de l’intérêt supérieur de tous. Il leur faudra intégrer l’apport immense de Mélenchon, qui aura tenter de réconcilier le fait majoritaire et une politique alternative, la France et l’écologie, le principe individuel et monarchique de la présidentielle, avec les valeurs collectives portées la gauche. Tout le défi de la France en somme…

Langlois-Mallet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s