2017 : Les Visiteurs

Je ne sais pas si vous le sentez, mais 2017 s’annonce avec le vote de ce soir sous une couleur très « Catholique et Français toujours… »
 
La bonne nouvelle, c’est pour la souveraineté et le fait qu’une part très importante de Français tournent le dos à l’américanisation et à la banalisation du monde (exit Sarko l’Américain, les Rolex et les Yacht, avec Fillon on chausse les bottes et le Barbour), mais avec un malentendu dans ce replis assez étroit sur les valeurs d’un passé devenues minoritaires. Peut-être parce qu’elles font pour cela rêver et pourquoi pas ? Mais avec le malaise de les sentir teigneuses, comme si d’autres devaient se sentir exclus.
Comme si tous les peuples du monde n’étaient pas confrontés à cette uniformisation et comme si ce combat pour que la vie garde sa saveur n’était pas un combat de l’universalité et de la diversité ?
 
La très mauvaise, c’est pour le libéralisme fou qui anime toute cette Droite, ce néo-thatchérisme Prisunic qui pour ma part, malgré ma préférence pour un chef de l’Etat issu du gaullisme sur un libéral-socialiste (on peut penser avec Trump-Fillon ou même Trump-Le Pen iraient vers une sortie rapide de l’OTAN et du cycle des guerres), m’a retenu de participer à cette primaire. On ne peut pas cotiser (même à deux balles) pour cela. Cette prépondérance de l’économisme le plus cruel sur la vie des gens les plus faibles, mais pas que. La souffrance de tous et l’état d’épuisement au moins égal de la planète.
 
Le dénouement de notre Game of Thrones français
 
Maintenant, il va y avoir une intéressante bataille cette semaine entre Fillon et Juppé-NKM, qui vont avoir plus de ressort que l’on croit. L’ancien sera boosté par l’énergie d’NKM qui en cas de défaite de Juppé deviendrait la première dame du Centre. Belle conquête à 40 ans.
 
Si la Primaire de la Droite a passionné les Français, c’est aussi pour son jeu des 7 familles. La politique en France n’est pas stupide un balancier Droite-Gauche, mais une sorte de Game of Thrones. Une seule famille parviendra à articuler un compromis entre les valeurs inconciliables et à monter sur le trône pour assurer une unité temporaire. Et à ce jeu la droite nous a gâté.
 
Assurer une unité, en 2017, c’est répondre à la question qui aimante, passionne, y a t-il une parade face au FN ? Avec l’option Fillon, on a l’impression que les électeurs de droite se proposent une stratégie plus claire face au parti de Marine Le Pen : Faire résonner le tocsin d’une identité française tellement traditionnelle qu’elle n’a nul besoin de s’affirmer telle, quitte à être archaïque (celle vous savez qui va nous regarder d’un sourcil suspicieux en se demandant pourquoi on ne nous a pas vu à la messe dimanche).
 
Une sorte de « stratégie Fillon » qui lui offre une chance et un risque face au FN. D’un côté ce souverainisme qui coupe l’herbe sous le pied au nationalisme. De l’autre un clivage qui respire tellement caricaturellement celle d’une France d’héritiers et de hobereaux face à celle des prolos déracinés de l’hypermarché FN que le choc tourne à une espèce de lutte des classes étrange, empoignade entre le loden et le kitch, comme… échappée des Visiteurs ?
 
Langlois-Mallet
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s