Foot : la nation contre la culture ?

Nadir a raison (cf. L’opium du peuple*) ! On a été nombreux à observer la même chose. Si des Français de culture portugaise sortent les drapeaux verts-et-rouge, pas de problème. Si ce sont des français de culture Algérienne qui manifestent leur attachement à leur famille et à son imaginaire (comme moi je soutiens Nantes parce que mon grand-père m’emmenait à Marcel Saupin gamin… ou Clermont en Rugby parce que l’Auvergne de ma mère… Alors que plus pur parigot tu meurs) et bien pour cet attachement, pour ce drapeau c’est tout de suite un crime.

La France est une nation composée de multiples cultures

Cela a toujours été le cas. Les Capétiens ont forcé à une union politique, durement centralisée à Paris et la République a monté d’un cran en forçant tout le monde au moule unique de Paris, comme étant « LA » culture française. Et bien je vous le dis, j’ai beau me contrefoutre de la culture algérienne, je dis à chaque fois un immense merci aux franco-algériens de nous rappeler avec fracas que la culture n’est pas la nation. Que notre nation, c’est la France mais que c’est un espace politique qui peut se vivre avec l’accent de Toulouse, les traditions du Maghreb ou de Bretagne, les coutumes Alsaciennes, Auvergnates, Chinoises ou que sais-je maintenant…

C’est d’ailleurs le principal problème avec ces pauvres acculturés du FN. Ils ont tellement perdu toute culture vivante dans le moule unique, leur quotidien est tellement américanisé qu’ils se recroquevillent sur le nationalisme, qui n’est que la maladie de la culture en politique. Pour vous en convaincre ? Regardez les peuples vivants, ceux dont on a célébré les supporters durant l’Euro ; les Islandais, les Gallois… Ils ont des chants, des rituels culturels d’appartenance (dont l’humain a besoin). Nous Français, nous n’avons plus rien, rien que la Marseillaise pour encourager ou nous amuser. Quelle pauvreté !!

Sinon, ce n’est pas qu’un cliché, j’ai croisé plusieurs concierges aux anges de la victoire du Portugal et en particulier que ce soit sur la France (signe que la France fait encore un peu rêver, car on n’a de plaisir à vaincre que ceux qui sont une référence pour nous)… et, comme le plaisir de tous les gens que l’on aime bien après un jeu ou l’on a perdu, leur plaisir, a fait mon plaisir.

Même si moi, à Fief comme au foot, j’aime mieux quand je gagne… (mais c’est parce que je suis le meilleur… chut !)

David Langlois-Mallet

* Voir chronique du Tocard de ce mardi :
http://www.lecourrierdelatlas.com/1164212072016La-chronique-du-Tocard.-L-opium-du-peuple.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s