Violences politiques : Dans un Etat second

Les gens qui éructent devant des images montrant des gens armés pris a parti par d’autres avec des bâtons, mais les mêmes qui restent tout tranquilles quand des images montrent des femmes âgées, des jeunes filles blessées par ces mêmes gens en armes me dépassent.

La violence physique ne fait pas partie de ma culture politique ou personnelle, mais je peux comprendre que des coups soient rendus à des symboles de l’autorité politique quand celle-ci, comme en France actuellement, se fait maltraitante au quotidien, dans les lois qui feront souffrir les gens les plus vulnérables au quotidien dans le démantèlement de leur travail ou dans leurs manifestations pacifiques.

Je sais que derrière les armures il y a des humains mais au combien plus humaines celles qui n’ont pas d’armure !

Je comprends aussi que des militants politiques veuillent nous montrer (à leurs risques et périls) que nous ne sortirons pas de l’emprise des pouvoirs et de l’impasse démocratique par des seules pétitions, mais en démontrant que leur pouvoir est faible et leur autorité de carton quand elle ne repose plus que sur le détournement de la force publique. Qu’à partir du moment où l’utilisation des CRS se trouve dévoyée par le pouvoir en outil de substitution du débat politique, il y a une pédagogie à rappeler au régime que la rue est plus forte quand elle se met en action ; ce que savent de tout temps, sans que l’on s’en émeuvent, paysans bretons et transporteurs routiers…

La responsabilité des violences, CRS et manifestants compris, est bien politique et uniquement politique car elle est un choix politique. Celui de maintenir par la force une politique, celle d’une caste etroite, qui ne repose sur aucun accord démocratique que le coup de force de Hollande contre ses électeurs et maintenant contre ses propres députés pourtant si éloignés de représenter la société civile, que ce soit celle du travail ou celle de la précarité.

En revanche le cortex de certains individus me trouble. Quel rapport entretiennent-ils eux – mêmes a la violence et à la soumission pour que des images de tension physique avec des gens d’armes, les mettent dans un état pareil ? Dans un Etat second ?

Langlois-Mallet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s