Belleville. Les croques-morts de passage

Les croques-morts de la culture étaient de passage à Belleville. D’une main tu enterres le Paris vivant de W. Ronis et de l’autre tu graves son nom sur le marbre. Malin !

Autre exemple hier, le Carré Beaudoin attirait les touristes fashion de la mairie à Ménilmontant (avec tout le toutim de la liturgie culturelle ; arte, Télérama, Les Inrocks…). La bourgmestre du village est toute fière de voir monter les gens de Paris… Mais d’habitants, point. D’ailleurs presque tous leurs lieux ont été fermés ou expulsés alentour.

Langlois-Mallet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s