L’écologie entre « Sauver la Terre » et « Pourquoi pas moi » : scission ou pollinisation ?

Ce qui est intéressant, ce n’est pas le départ de chaque second rôle de la Série EELV. C’est que l’écologie politique se répand un peu partout dans les partis.

On peut regarder les métastases politiciennes successives comme l’échec politique d’EELV à former un grand parti. On peut aussi le considérer,comme une victoire culturelle, celle d’une fleur de tournesol qui essaime au vent…

Au vu du réchauffement de la Terre, il importe peu qu’un député ennuyeux et tacticien soit ici ou là. Rugy apportera sûrement quelque chose un PS vidé de sa réflexion. Tant mieux pour le débat, tant pis pour la confusion.

Si l’écologie devait être un parti de masse, Les Verts ont loupé le coche il y a 10 ans déjà. Plutôt que de chercher à convaincre la société toute entière, de partager la politique, ils ont choisi de croître institutionnellement pour des raisons d’ego. Un développement intensif à base de l’engrais PS (il est plus valorisant d’être député surtout sans avoir un vrai parti, que de chercher à convaincre sur les marchés…).

A court d’idées, asphyxiés par leurs querelles, ils ont tant pris, Grenoble mis à part, toutes les mauvaises manières de la langue de bois et n’ont plus grand chose à dire. Et Cécine Duflot, même avec deux ans de préparation intensive et entouré de spin-doctor en communication, aura bien du mal à reprendre langue sur le fond avec les citoyen-nes à l’occasion des présidentielles.

Rire du manque de crédibilité d’EELV ou se réjouir d’entendre partout Ecologie ?

Car ce qui a été abîmé, dans 10 ans de saturation médiatique à base de querelles incompréhensibles et de discours gestionnaire sur l’entreprise-EELV-star-up-en-développement. C’est le crédit dans l’opinion que les Verts apportaient du neuf et répondaient à une urgence d’intérêt général : sauver la Terre.

Le mouvement est déjà multiple bien avancé qui fait pousser l’écologie partout. Le M.E.I pour l’indépendance, le Front Démocrate autour du PS, NKM et Juppé chez les Républicains, voir plus loin. Si l’écologie nationale du FN fait un peu sourire, une l’Ecologie Intégrale à très large spectre va du Pape François à la Manif pour Tous.

Un peu comme le label Bio que l’Europe a autorisé en grande surface pour des produits qui ne le sont que très peu, il y aura de très grandes confusions, pour l’électeur. Certaine simplement marketing, d’autre essentialistes ou religieuses.

Je ne sais pas si c’était la voie souhaitable – nous avions travaillé dans la bonne humeur à autre chose à Chiche ! – mais l’on peut se réjouir d’une chose utile à tous. Le débat sur l’écologie politique, au-lieu de recouper des notions ésotériques entre initiés, devrait porter sur la concurrence du fond. S’il a lieu…

Langlois-Mallet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s