France. Jacqueries en archipel

France. Jacqueries en archipel

Un des évènements récent qui peut nous inquiéter, c’est l’extension de la politique de peur aux classes moyennes. Car elle indique une dérive nette de notre démocratie et un replis hostile des pouvoirs.

La classe moyenne s’est habituée à ce que seuls les « jeunes de banlieue » aient à faire l’objet d’injustices. Tout le monde s’en fout pour parler cru parce qu’ils sont classés violents à gauche, malpolis à droite, nègres et arabes plus à droite encore.

Les jeunes altermondialistes sont classés gentils, intellos et blancs. Mais voilà… C’est comme dans le poème « Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai rien dit, car je n’étais pas Juif… » Et puis un jour, c’est ton tour !

Avec les développements des derniers mois, ce sont pourtant ces derniers qui sont dans le viseur. De la mort de Rémy Fraisse à Sievens, en passant par la descente sans motif du RAID en pleine nuit chez un militant de l’Union Juive pour la Paix (portes défoncées etc.), des violences policières de Nantes, ou contre des élus lors des évacuations de migrants à Paris…

Les lois d’exception sur le pistage numérique des citoyens, mis en place au prétexte de « Charlie » (en fait prévues depuis 2 ans) ont comme point de fuite l’inculpation de terrorisme contre les auteurs d’un bouquin, les jeunes alternatifs de Tarnac,

Objectif des autorités, tuer dans l’oeuf la possibilité d’un mouvement de la jeunesse alter, tel qu’ils ont éclaté (et été éteints) un peu partout dans le monde ces dernières années : de l’Iran au Québec, de New-York à Tunis et surtout en Espagne où Podemos a fait souche derrière les Indignés.

Le dérapage autoritaire actuel est aussi en un sens rassurant. Car la violence est aussi un signe de fragilité, de fébrilité, des dirigeants impopulaires confrontés à des jacqueries en archipel qui n’ont aucun lien entre elles.

Plus qu’au succès d’un évènement très militant comme ‪#‎OccupyDGSI‬ qui vient d’être lancé par une gauche radicale assez minoritaire (et parait un peu trop imité de l’étranger), c’est ce terrain Français instable qui rend insécurent nos dirigeants.

Je reste pour ma part ébahis qu’ils aient choisi de couper les ponts avec (voir de prendre pour cible) des générations entières éduquées et sans avenir économique, leurs propres enfants, quitte à se trouver seuls demain face à une autre colère, celle qui a pris le FN comme outil… Et qui ne prendra elle pas de gants.

David Langlois-Mallet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s