Cantonales. Majorité absolue sans représentation

Les responsables de la gauche alternative, Verts et autres FG, devraient se mettre à genoux en se fouettant d’orties pour implorer le pardon collectif pour leur médiocrité.

50% des français n’ont pas trouvé d’alternative à cette France politique, ce matin totalement Sarkozifiee, où seul le FN existe sous la glace avec les débris du PS néolibéral.

Besancenot a bien raison de dire qu’on ne peut incarner une opposition de progrès et aller du même pas chercher un ministère, une alliance électorale, ou tenir meeting « unitaire », avec Valls et compagnie. Ce gouvernement est un adversaire politique point. Plus ou moins pire que la droite, selon les cas. C’est tout.

Ces dirigeants d’un autre siècle raisonnent en terme électoraux et sont incapables de prendre le risque de construire du neuf.

Un Podemos n’émerge pas en France parce qu’ils sont fondamentalement attachés, comme les autres, à la préservation de leurs acquis. « Garder un avantage du passé » leur tient lieu pensée politique.

Tout leur héritage culturel d’Union de la gauche, a été perverti depuis Mitterand, il revient à conduire la politique de leurs adversaires, jette dans le désespoir, le FN, ou le dégoût démocratique un nombre toujours plus grand de Français.

« Qu’ils dégagent tous », on est bien d’accord, montrez l’exemple !

David Langlois-Mallet

PS : Le plus déprimant de cette soirée électorale plombante, c’est que je me dis que la perspective joyeuse est de re-re-re-re-voter socialiste pour éviter Sarko…
Le PS n’est plus qu’une sorte de pilule qui fait de toi un légume, pour t’éviter de vomir chaque matin.

David Langlois-Mallet

© Mes Parisiennes 2015
Crédit Image : Fête des morts atelier Velasco-Meller

mesparisiennes.wordpress.com

Publicités

3 réflexions sur “ Cantonales. Majorité absolue sans représentation ”

  1. Gros problème en perspective, pire encore que d’avoir à voter PS contre Sarko, d’avoir à voter Sarko contre Le Pen… La reconstitution d’une vraie gauche s’impose, et celle-ci ne peut se faire avec un Valls expulseur de camps de roms et de sans-papiers, ni avec un Hollande conseillé par le très réactionnaire général Puga et Bernard Bajolet, des hommes de Sarko… Ni avec un… Mélenchon qui avoue son respect d’un Buisson – le facho qui sert de stratège à Sarko…
    Non content de revendiquer l’héritage de Mitterrand, le leader actuel de cet espace politique à gauche de la gauche se distingue de plus par des prises de position en politique étrangère, soutenant Poutine, ou même Assad, par n’importe quel temps, ce qui est non seulement clivant pour l’électorat potentiel de cette gauche de la gauche, mais franchement inquiétant.
    Ramener les électeurs vers les urnes pour rendre au vote fasciste son vrai poids relatif suppose de donner envie d’y revenir. Une gauche raciste, militariste et nucléariste, ne fait pas la différence. Ainsi est-il au moins certain que Hollande ou Valls ne seront jamais en position de faire le plein des voix. Tout comme Mélenchon ne peut être le bon candidat pour la gauche de la gauche qui ne peut se reconnaître dans les exploits de Poutine ou de Assad.
    Une révolution dans le PS n’étant pas sérieusement envisageable, la seule chance d’une alternative de gauche, telle Podemos, suppose d’abord que le Parti de gauche se débarrasse de son leader et que celui-ci se consacre éventuellement à la polémique sur les plateaux radio ou télé, mais qu’il ne puisse le faire en prétendant représenter l’unique option politique raisonnable face à un horizon sinon trop plombé.

    1. Bonjour votre commentaire est très polémique (ce qui ne me dérange pas), par contre je vous demanderai de bien vouloir le signer pour que je puisse le maintenir et que des personnes concernées puissent éventuellement vous répondre. Merci.

  2. Ce qui sera réjouissant, ce seront les sondages de 2ème tour avant le premier tour : FN droite, FN gauche, et la nouvelle question du premier tour : vote démocratique, vote utile ou vote… « mutilé » : c’est-à-dire voter à droite au premier tour pour éviter la victoire du FN au second tour contre la gauche….

    Sur le fond, idéologiquement, la révolution conservatrice est au pouvoir. Comme ils sont très nuls politiquement, ils réussissent à ne pas se maintenir au pouvoir. Tant mieux pour nous, car si le gouvernement actuel n’est pas réjouissant, il est tout de même moins déprimant que le précédant ! MAM, Dati, Besson, Hortefeu, Guéant, Guaino, Morano, Lefebvre, … on est quand même content de les avoir sortis et l’idée qu’ils reviennent est tout sauf réjouissante.

    Je ne vois pas d’autre solution pour sortir du marasme de la mal-représentation française qu’un régime parlementaire avec une représentation proportionnelle (arrangée pour pouvoir gouverner), pour que le chef du gouvernement soit toujours comptable de ses choix devant la représentation. Ca obligerait chacun, électeurs, élus et gouvernants, à plus de responsabilités.

    N’oublions pas qu’aucun exécutif n’a été reconduit par les urnes depuis… 1978 (Barre 3, « barre toi » pour les opposants », je crois me souvenir). 81, 86, 88, 93, 95 (balladur out), 97, 2002, 2007 (seul semi exception mais Villepin out), 2012. Peux probable que 2017 change la donne. Quel autre pays peut présenter un tel bilan ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s