Bande dessinée, Luz : Noir Baron !

Après « Les Mégret gèrent la ville » le dessinateur de Charlie Hebdo Luz, signe avec « Monsieur le baron »,un pamphlet virulent contre le baron Sellière, patron du MEDEF.

Le feutre enragé de Luz, vient de mordre une nouvelle fois. C’est dans les chaires peu ragoûtantes d’Ernest Antoine, Baron Sellière, que le venin d’encre du caricaturiste de Charlie Hebdo se distille. Pour notre joie, mais aussi — plutôt que pour nous venger — à dessin d’inspirer nos luttes,. L’album s’appelle « Monsieur le baron », c’est un monologue à trois personnages. L’égoïsme soliloque du Baron Sellière prenant appuis tantôt sur son âme damnée, Kessler, tantôt sur… Son poisson rouge dans le rôle du témoin muet. « Un personnage formidable ce poisson ! s’enthousiasme Luz,: l’image de la conscience populaire pour Sellière ». Au fil des bandes, Sellière lui reproche d’être payé à ne rien faire, le licencie, l’envie et le maltraite, fait une O.P.A. sur l’eau de son bocal… Laisse éclater une haine terrible, qui atteint, dans la caricature, une dimension presque diablique. « Dans le dessin, on a une possibilité de dérapage qui est interdite (sauf aux puissants) dans la société. L’intérêt n’est pas de montrer les gens tels qu’ils sont, mais tels qu’ils peuvent être, dit Luz qui reconnaît volontiers, signe des temps « avoir changé de salaud ». Comme si son crayon, suivait une déshumanité dont on cherche les contours. Hier, les fachos, aujourd’hui, un patron

Comme dans le précédant album « Les époux Mégret gèrent la ville », le combat politique est porté par le dessinateur, sur le terrain culturel et même personnel. Sellière, il y a un moment qu’il l’avais « dans le collimateur en tant que personnage ». Mais, dit-il « je lui ai donné un côté humain : c’est salaud de ma part ! ». Car ces BD de Luz, sur le support offert par ces vilains, donnent à voir la déshumanité de la pensée, capitaliste ou sécuritaire, dans leurs conséquences quotidiennes. Aux ambitieux sans scrupules, qui ont l’honneur d’être croqués, Luz dans ses bonnes œuvres, tend un miroir qui les reflètent comme les handicapés de l’humain, qu’ils sont. Comme son Sellière préférant laisser sa chasse de WC à tirer à ses domestiques…. « Ça devient urgent de s’attaquer au libéralisme avec tous les moyens possibles, de montrer qu’ils ne sont porteurs de rien. Montrer le ridicule de la situation pour qu’un patron, comme un fasciste, ça ne fasse plus peur » dit Luz. A nous de saisir pour nos combats ces pistes ouverte par la bande !

David Langlois-Mallet

Luz Monsieur le Baron, préface d’Olivier Cyran

Bichro édition 2, rue Pierre Mouillard, 75020 Paris

Boycott

Semaine sans télé

Du 21 au 27 avril, c’est la semaine de libération ! Gazouillons, mes zoziaux ! Si les lecteurs de Politis, n’ont pas attendu avril 2002 pour débrancher et se faire la belle du Loft (mais non, pas brancher Loana !) ou pour se désintoxiquer du Pernaud, s’ils ont déjà jeté la télécommande aux orties en criant « Coupez Big-Brother’s découvrez le bonheur ! »…. On est encore loin du compte. Car la désaliénation de leurs contemporains requière bien de l’énergie. Et le débat est extrêmement vigoureux, notamment sur les listes internet, aux frontières du monde militant. Frémissons tout de même en pensant à tous nos frères détenus devant TF1 qui pourraient écrire comme le tueur de Nanterre le fît dans son journal : « je n’ai pas vécu, je n’ai rien vécu à 30 ans. J’en ai marre de rester des heures à écouter la radio pour ne pas me sentir coupé du monde et de rester certains soirs scotché devant la télévision alors que je sais que c’est une machine à décérébrer et à abrutir les gens et les esprits ».

http://www.adbusters.org

http://www.antipub.net

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s