France : Armés contre nous -mêmes

J’ai été content d’apprendre au réveil que le sort des harkis avançait un peu. J’ai toujours eu honte du cynisme envers ces gens autant que vis à vis de tous les autres. « Causes mal vues à gauche » ou « causes mal vues à « droite » confondues. A mon avis, nous ne sortirons de la barbarie que quand nous cesseront ces chapelles et ces bien pensences pour regarder la vérité en face.

Car cette question me trotte : Comment un peuple aussi cultivé, humaniste et politique que le notre peut-il vivre aussi au pays des plus grands massacres d’Etat ?

Je donne raison aux gens (souvent de droite) qui disent leur amour de la France contre ceux qui ne trouvent agréable à entendre que des dénigrements. Mais je donne aussi raison aux gens (souvent de gauche) qui veulent regarder son la vérité de cette histoire en face pour ne pas la revivre, même s’ils se limitent à l’histoire récente le plus souvent (massacres coloniaux ou déportation des juifs par exemple), .

Mon avis est que notre barbarie française ne se libère que quand elle se croit légitimée politiquement.

Royale ou Républicaine, l’idéologie française du pouvoir ne tolère aucune rébellion de la société à la culture à la mode de l’Etat. Le protestantisme est un crime si l’Etat est catholique, mais le catholicisme le devient si l’Etat est républicain… Ce qui est en jeu n’est pas l’idéologie elle-même, puisqu’elle est interchangeable, mais le couplage entre idéologie et domination légitime.

Le hasard des surfs m’a fait tomber ensuite sur quelques traces de notre barbarie passée, le premier massacre des protestants, ceux du Lubéron de mon enfance, puis le massacre de toute la population Vendéenne par les armées de la Capitale (tous vendéen-nes confondus, neutres, royalistes ou républicains, que ce soit toute une église ou tout un conseil municipal en écharpe) dans des conditions, contre nous-mêmes, qui n’ont rien à envier aux nazis. Les SS d’Oradour sur Glane que Gérald Bloncourt (dont les photos m’ont peut-être guidées vers sur ce sujet).

C’est toujours une armée régulière française, pleine d’honneur et de panache dans les guerres contre les armées ennemis et qui se trouve fondée par le pourvoir politique à la plus acharnée barbarie contre des civils. A chaque fois l’histoire la même litanie, de femmes et d’enfants de tous âges massacrés, comme dans ce documentaire de France 3 qui épouse la cause vendéenne (car il faut épouser une cause.. en France la vérité ne se suffit jamais, il faut épouser un camp et toutes ses erreurs avec lui pour dire sa vérité).

Notre barbarie d’Etat actuelle est douce, insensible (envers les SDF, les sans-papiers, les roms, les pauvres, les immigrés d’une manière générale), une autre bien plus sombre est en rodage autour des réveillons entre Sarkozystes et Frontistes.
Après qu’elle nous ait habitué doucement à enjamber des corps, à savoir qu’ils meurent de froid, récemment un enfant mort de froid passe parmi les nouvelles. Pour aller jusqu’où ?

Mais nous sommes aussi, sûrement, cette population majoritaire qui peut encore se donner les moyens de penser, de s’organiser pour crier : « Halte au feu ! », « Crosse en l’air ! ou ce qu’on voudra, avant « la prochaine… » Vous savez ? Celle que l’on croit « la dernière ».

David Langlois-Mallet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s