Belleville : Velasco-Meller, artistes de plain pied

« Il est mort pour nous sauver, ce simplet sur sa monture, car son fils qu’il chevauchait et les bombes qu’il trimbalait, lui ont pété à la figure ».

« Morts de faim et révoltés, aujourd’hui nous sommes bien tristes, qui va donc nous bombarder, afin de nous empêcher de devenir terroristes ? »

L’image épique qui accompagne ce poème satyrique de Raoul Velasco est digne du meilleur de l’esprit multiséculaire des fêtes de Toussaint et du rictus enflammé du dieu citrouille.

Cette pensée des morts, qu’une jeune femme Kristin Meller, est entrain de la graver dans le bois, représente un cavalier d’épouvante : l’oncle Sam et sa monture sont deux squelettes de la C.I.A. Les postérieures de l’animal, deux tours qui explosent, quand de ses pattes avant, jaillissent des fusées tomahawk. Dans sous sa hennissante, barbe intégriste, la poudre d’anthrax et le beurre de cacahouète coulent à flots.

Tandis qu’un petit Mickey à tête de mort tient sous les projecteurs le clap du tournage sur lequel on lit « Ben Laden *»… Cet envers du décors délirant et burlesque des cauchemars vrais que nous sert la télé, est une des spécialités de l’Atelier Velasco & Melle, fruits d’une tradition mexicaine, les « Calaveras ». Ces cadavres représentés pour châtier nos mœurs en riant, dans une tradition pamphlétaire, syncrétisme de nos danses macabres du XIVe siècle et des fêtes des morts précolombiennes.

Kristin Meller et Raoul Velasco, nos deux satiristes, sont des artistes qui ont « pignon sur la rue des Cascades » à Belleville. Il sont riverains de la rue de Casque d’Or, sans que rien d’anecdotique n’entre dans leur rapport au quartier. C’est même tout leur art au quotidien qui est relié aux habitants des petites rues de ces hauteurs populaires d’un Paris pas encore dévalé et avalé par le flots des con-sommateurs.

Deux étrangers, que la providence a semés là en 88, elle blonde britannique, lui mexicain au profil d’indien, deux citoyens qui voient leur Paris comme une « bouffée d’oxygène extraordinaire ». Portrait du cœur pour une capitale si polluée, mais qui ne surprendra que ceux qui n’ont pas rencontrée La Ville, ici la Belleville. « Il y a ici une forme d’acuité des habitants impossible en Angleterre. Ils s’intéressent à ce que nous faisons c’est merveilleux ! » dit-elle.

Une connivence avec ces regards populaires quotidiens qu’ils ont choisis de préférence à celui des galeristes et des experts « le regard a été trop réservé aux élites, c’est ce qui fait tomber l’art dans la propriété ».

Ils entendent que l’universalité du métier se travaille en atelier et parle de manière privilégié au quartier. Raoul clame sa vocation « On refuse le mythe de l’artiste incompris, la combine de ce psychodrame ! Je veux l’artiste qui s’intègre, qui a son mot à dire dans l’urbanisation et la rue, qui va avec des phénomènes comme : squats, art sur les murs…». Cet artiste en pas de porte, il le vit polémiste et antipopuliste, disputant l’espace publique et la rue aux cols blancs en même temps qu’artisan qui tire sa raison d’être d’échanges modestes.

Leur galerie ? Elle n’en jette pas, mais inverse doucement les logiques qui font de l’art un supermarché des snobs. Par exemple les artistes invités, choisis sur le sens de leur démarche, prennent possession de l’échoppe qu’ils s’engagent à faire vivre intensément durant un week-end, par une création publique, festive ou didactique. En échange de la participation symbolique (150F/j) qu’elle demande, la Maison fait de l’artiste l’unique bénéficiaire de ce qu’il vend ! Révolutionnaire, non ?

David Langlois-Mallet

Jusqu’au 11 novembre, de 15h à 20h, exposition collective « Calaveras », (gravure en vente* à 500 f ). Atelier d’initiation à la gravure sur bois en taille d’épargne (se renseigner).

Atelier Velasco et Meller – Association pour l’estampe et pour l’art populaire, 49, rue des cascades 75020 Paris – Tél. : 01 47 97 05 35 et <mel.vel@wanadoo.fr>

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s