Petite note aux amis socialistes* qui me trouvent méchant (* et autres politiques)

Suite à mon petit pamphlet, juste une note, pour l’info des lecteurs, sur la méthode que certains militants ne trouvent « pas gentille. » Plus que cool avec le PS que moi, tu meurs. Je l’ai (é)-prouvé à mes dépends de 2008 à 2013 :

Traces ici :

A la Ville de Paris (avec la section culture du PS)
http://rue89.nouvelobs.com/…/la-section-culture-du-ps…

Avec la Région Ile de France
http://www.cnap.fr/…/26849_59_rapportateliersdartistes.pdf

Pour le Ministère de la Culture (avec Altaïr Culture Medias)
http://www.unpeuplecreatif.fr/spip.php?article33

Au 1er Ministre, soutenez d’urgence la créativité
http://www.unpeuplecreatif.fr/spip.php?article2

Audition par le CESC (Parti Socialiste)
https://mesparisiennes.wordpress.com/…/paris-culture-et…/

Toutes structures et institutions en son pouvoir pendant la période concernée (rappelons-le, alors que la destruction des initiatives culturelles, accompagnée d’une spéculation sur l’immobilier en Ile de France favorisées par ses politiques (typiquement image et tourisme avec Delanoë, plutôt que culture populaire et initiative locale).

Précisons que toutes ces enquêtes de terrain on été, faute d’aide politique non instrumentante, menées en fonds propres (exceptée celle de la Région, comme expert à 4000 euros par mois, mais avec Les Verts…), c’est à dire à cette exception avec une économie de subsistance de journaliste indé (-se 1000 €), avec un petit peu d’aide associative, celle de mes amis aussi, mais essentiellement donc en m’endettant.

Ce qui m’a petit à petit amené moi-même à la situation des gens que je défends (pardon à ma famille, la prochaine fois je choisis les super riches comme terrain d’enquête et pas les pauvres (;-), sans que m’appauvrir soit j’avoue mon objectif (les costumes de marque me vont mieux aussi). Ni de m’enrichir d’ailleurs non plus, juste d’essayer de vivre loyalement de mon travail mais en changeant des choses, en l’espèce de faire reconnaître la richesse gâchée des initiatives culturelles, l’énorme défaillance de politiques publiques et celle plus grave encore du regard du politique sur la société civile.

Et en proposant collectivement les mécanismes pour améliorer les choses dans le sens, non pas de l’image des politiques, non pas même de l’intérêt seul des artistes ou des lieux, mais d’une population globalement déprimée par la déshumanisation, l’individualisme et l’ordre économique et qui a un urgent besoin d’expression et de culture vivante avant que les choses ne tournent vraiment mal.

Bref, je ne détaille pas ici, mais je me suis fondé à l’ouvrir un peu… mon enquête sur notre Renaissance culturelle* (les années 2000-2010 étant essentiellement consacrées à des enquêtes de terrain sur la culture alternatives et populaires comme journaliste (Politis, Nova…) se traduisant, à mon corps défendant et mes dépends je le répète, en enquête sur notre crise des valeurs et des pratiques politiques à gauche, principalement celle du PS mais aussi de ses satellites consentants Verts (auxquels j’avais quand même donné une bonne tranche passionnée de ma vie en étant porte-parole de leur mouvement de jeunesse dans les années 96-2000), donc là aussi sachant un minimum, je crois de quoi je cause, même quand je suis de mauvaise humeur.

Notons quand même, ce qui n’est pas anecdotique, que l’ensemble de ce travail, bloqué politiquement par les mécanismes du PS ou des Verts, n’a pu être repris dans une proposition le politique (car au fond, il s’agit de cela, transformer des richesses citoyennes, culturelles, en politique d’intérêt général), qu’à l’occasion d’une rencontre un peu improbable (et à contre-pied), avec une femme politique de droite, Nathalie Kosciusko-Moriset.

Réponse de NKM sur l’autonomie de la culture et la renaissance culturelle de Paris
https://mesparisiennes.wordpress.com/2014/02/28/reponse-de-nkm-autonomie-de-la-culture-et-renaissance-culturelle-de-paris/

Ce qui n’est pas une invitation à passer à droite, encore moins à l’UMP et pas du tout au Sarkozysme, mais une réflexion sur la singularité des êtres, des rencontres et des situations, sur la complexité de notre imaginaire politique français fait de bien plus que le simple droite/gauche comme on l’a vu dans la Résistance… Ainsi qu’une vraie invitation à la réflexion sur nos cloisonnement politiques (qui seraient des limites sacrées à ne pas franchir pour les gens alors que les dirigeants PS et UMP nous montrent chaque jour depuis 20 ans qu’ils partagent la même politique unique… Va comprendre !)

Bref, pardon pour ce message un peu longuet, mais juste dire que si je crois que l’on a besoin dans la culture, à gauche, du côté citoyen, dans le gaullisme social, dans l’esprit du Conseil National de la Résistance, dans l’alternative, dans l’écologie politique, ou ce que l’on voudra en France (je ne sais plus comment nommer humanisme et bon sens) de renouer avec une certaine énergie d’expression, je me crois très éloigné de l’agressivité stupide ou gratuite (la photo de l’article flirtant avec la mauvaise foi assumée, je m’en explique dans le pied de l’article).

Bref, je le dois aussi à mes amis (ou non) socialistes sincères (il y en a) mais pas toujours militants éclairés.

Amicalement,

David Langlois-Mallet

C Mesparisiennes.wordpress.com 2014

Publicités

Une réflexion sur « Petite note aux amis socialistes* qui me trouvent méchant (* et autres politiques) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s