Pamphlet. Honte à vous, élus de Paris ! Droit de table, droit de Cantine pour tous !

Bravo ! Que voilà un acte fondateur vraiment pour Madame Hidalgo et Monsieur Brossat ! Ce dimanche ils ont envoyé une compagnie de CRS contre un adversaire bien redoutable… Les Cantineuses et les Cantineux à Belleville qui n’ont que des gâteaux et des pizza pour se défendre.

Quel est leur crime à ceux-là, ces Cantineux ?

Détourner l’argent public ? Monter les identités les unes contre les autres comme on le voit tous les jours ? Non !

Ouvrir une Cantine !

Une cantine solidaire qui plus est ! Proposer non pas de la charité des bénévoles et de leurs pauvres de soupes populaires, mais le repas à chaud à tous, sans distinction. Riches ou pauvres mêlés, vieux et jeunes, habitants et passants, français ou étrangers, blancs ou noirs, laïcards ou dévots, instruits ou ignorants, chanceux ou sans-dents. Pour 4 euros, café compris !

10013730_511237989005391_2978827814495644828_n

Croyez-le habitants du monde entier, ça c’est à Paris !

Ville schizophrène dont les élus ne peuvent sans trémolo dans la voix invoquer « La Commune » ou « La Révolution « (et sans rire !)… Mais ville qui chasse les parisiens et vide leurs lieux pour faire de la place aux milliardaires du parfum ou du foot. Cette municipalité, parmi mille exemples, qui après avoir abandonné des lieux symboliques de la vie parisienne, comme La Samaritaine, soutien (contre les assoc de sauvegarde de Paris) que l’on fasse de ce lieu symbolique un hôtel de luxe. Bref, qui soutien une privatisation de Paris qui ne dit pas son nom.

Sur la Samaritaine dans la vie de Paris, lire René Fallet
Sur la Samaritaine dans la vie de Paris, lire René Fallet

Ville qui pour crime de convivialité…

Ces Cantineux, ces gens -je ne partage pas leur dogmes politiques et de le gauchisme un peu daté de ce collectif-, mais je regarde le réel. Je ne les défends pas pour ce qu’ils sont, mais pour ce qu’ils font : Ils permettent aux autres de se retrouver, de sortir de l’isolement pour partager la table. Ca n’est rien ? C’est devenu immense dans une société du chacun pour soi, des portions une part pour les riches et des pâtes chaque jour pour les pauvres, de la solitude et de l’ennui pour tous face à son assiette ou son smartphone.

10604494_567182180077638_4621278003286204289_o-30fd6-fd36c

Quand tous les humains sont captifs de leurs écrans, c’est être une ONG urbaine que de les réunir !

Ils font votre boulot Messieurs les élus, le boulot que vous devriez faire si vous intéressiez un peu à la société d’aujourd’hui et aux besoins des gens, plutôt qu’à votre paperasse ! Ce travail de solidarité de base, vous nous dites que le politique n’a pas les moyens de faire (belle excuse, vous avez juste d’autres priorités plus lucrative pour votre image), mais passons. Eux le font. Gratuitement.

Ils sont les inventeurs d’un service public nouveau et vieux comme l’humain à la fois : le partage de la soupe chaude ! Cette initiative par temps de crise, c’est la force de résilience de la solidarité parisienne. Ne pas avoir une politique de soutien aux alternatives citoyennes est déjà un déni de politiques publiques, les détruire systématiquement est un crime politique.

10636109_575253769270479_2763151030066213513_n

Budget participatif, mon cul !

Et vous, pendant que vous les expulsez, vous vous vantez. De quoi ? « D’une innovation démocratique » (Anne Hidalgo)… autoriser les parisiens à choisir entre 5 ou 6 projets marchands que vous avez choisis pour eux (des fois qu’ils soient tebês). Mais quoi, vous n’êtes même pas capable de regarder et d’accueillir leurs actions, leurs propositions comment voulez-vous leur faire croire que vous vous intéressez à ce qu’ils pensent ? C’est quoi votre idée de la cité ? Une caserne pour demeurés que votre génie bienveillant administre ?

Hidalgo

Et quel est votre idée de votre fonction ? Votre sens de l’intérêt général ? Votre soucis de l’autre ? De ceux qui n’ont pas vos moyens ? Vous les expulsez. C’est cela le socialisme ? C’est cela le communismes rejetons dégénérés de vos ancêtres politiques !

C’est à cause d’actes comme ceux-ci, de politiques comme vous Ian Brossat, que demain dans ce pays nous n’aurons le choix qu’entre l’extrême-droite et la droite, entre l’exclusion par la nation ou l’exclusion économique. Encore un certain libéralisme des start-up et des petites entreprises nous laisse au moins l’espoir de faire entendre l’innovation citoyenne, sociale ou culturelle.

Alors que votre municipalité qui se prosterne devant toutes les multinationales, tous ceux qui l’invitent à un cocktail, et laisse des enfants dormir dehors quand l’hiver vient dans presque tous ses arrondissements de Paris. Elle, engouffre 1 milliard pour célébrer votre goût de nouveaux riches dans le mauvais vert de sa Canopée, nouveau coup de poignard aux Halles, Ventre de Paris.

largent_lassiette_au_beurre

Que vous reste t-il Socialistes de Jaurès à part vos tee-shirt et leur marchandising ? Vous avez renoncé à tout combat, à tout progrès de l’homme, au simple honneur de ceindre une écharpe tricolore. Seul les carrières vous intéressent, en comptant sur le balancier immuable de la Fortune qui ramène de l’impuissance de la Droite à votre propre laisser-aller, qu’on appelle plus «  »de gauche » » qu’avec des doubles guillemets.

https://boutique.parti-socialiste.fr/

Et vous Communistes que vous reste t-il de votre honneur et de l’esprit commun, si quand un de vos petits marquis a deux doigts de pouvoir, ils s’en sert pour faire le joli à New-York et fait expulser de la table, les partageux ? Est-ce parce que ces autres communistes n’appartiennent pas à votre Comité Central qu’on les chasse ? Et vous alors, que ne les avez-vous ouvertes ces cantines ? Où êtes-vous quand le peuple de Paris est précaire et isolé ? Est-ce tout ce qu’il vous reste de vos héros de la Résistance ? Croyez-vous que ces gens auraient vaincu le nazisme s’ils n’avaient pas eu le sens du mot solidarité ?

English, mean succes : Tintin Brossat à New-York
ByJMMupIAAAdKOG

Et vous Verts, qui grouillez lâchement dans les lieux de pouvoir au lieu de porter la parole d’une société dont vous êtes pourtant tout fraîchement issus ? Que vous reste t-il de René Dumont, du Larzac et des valeurs libertaires qui vous fondèrent ? Dans votre manque de fraternité entre vous mêmes, vous vous êtes trahis pour trois postes, avant de vous retourner contre tous les militants qui portaient vos valeurs. Vous qui nous annonciez un monde nouveau, vous ne rayez que les parquets. Quel est le bilan des Verts quand la Terre se réchauffe ? Les Vélib de Monsieur Decaux ?

2d0312ce-060f-11e2-8cda-9ff1bc8cfcb1-493x328

On ne peut vous remercier que d’une chose, vous rappelez chaque jours aux parisiens qui l’ont oublié de la Mairie est une institution dont le premier acte, sitôt crée à la Révolution fût de faire tirer sur les parisiens eux-mêmes. Qui sitôt restaurée sous Chirac a instauré le couvre-feu qui a tué l’âme nocturne et vagabonde de la nuit. Qui, dès que la «  »Gauche » » ne s’en est emparée est devenu ce coûteux Dysneyland réservé aux bobos et aux touristes, où toutes les initiatives culturelles des habitants ont été mises à l’écart.

IMG_8795

A l’inverse, dans une époque qui nous déshumanise chaque jour, les Cantineuses et les Cantineux nous rappellent au sens le plus profond de l’humanité : le partage du pain. Le partage de la table.

J’invite toutes les parigodes et tous les parigots qui ont encore un souffle d’âme et d’humain en eux à soutenir les Cantineuses et les Cantineux, à soutenir le droit de Cantine, le droit du pain, le droit de table pour tous !

David Langlois-Mallet

NB : Petite note aux amis socialistes qui me trouvent méchant
https://mesparisiennes.wordpress.com/2014/10/08/petite-note-aux-amis-socialistes-qui-me-trouvent-mechant-et-autres-politiques/

NB II : Note sur la photo de couv’ un peu démago : j’assume ! (Ils ont raison d’ailleurs de bien se fringuer. Je sais que c’est l’argument le plus nul et le plus démago de l’article (mais je m’en fout !)
On a le droit d’avoir du fric, d’aimer le luxe et les belles choses (j’aime aussi) mais quand tu te fais élire en chantant avec des trémolo les chants de la Commune de Paris, le minimum, c’est de ne pas expulser les pauvres et ceux qui organisent la solidarité.
Après, le boulot fait, tu peux sortir ou bon te semble (dans les rades popu et aussi dans les soirées des défilés de mode, pas de soucis pour moi)

*(la Ville ne leur ont proposé qu’un gourbi sans fenêtre, vieille technique classique pour les disqualifier)

POUR ALLER PLUS LOIN, du même auteur.

Propositions positives :

Au Ministère de la Culture
http://www.unpeuplecreatif.fr/spip.php?article33

Au 1er Ministre, soutenez d’urgence la créativité
http://www.unpeuplecreatif.fr/spip.php?article2

Audition par le CESC (Parti Socialiste)
https://mesparisiennes.wordpress.com/2013/09/22/paris-culture-et-politique-audition-par-le-cesc-du-ps/

Les indiens de Paname
https://mesparisiennes.wordpress.com/2014/03/10/appel-des-indien-nes-de-paname/

Travaux de recherche officiels

Rapport des politiques de fabriques, Région Ile de France
http://www.unpeuplecreatif.fr/spip.php?article7

Street-art. Rendez-sous passage du Désir (in Stadda, mag des arts de la rue)
http://www.unpeuplecreatif.fr/spip.php?article8

Prises de bec :

Hollande attention ! Delanoë est le nom de la punition culturelle infligée à Paris
http://rue89.nouvelobs.com/rue89-culture/2012/03/25/hollande-attention-delanoe-est-le-nom-de-la-punition-culturelle-infligee

Christohoe Girard l’expulseur expulsé
https://mesparisiennes.wordpress.com/2014/03/27/girard-lexpulseur-expulse/

Paris est un jardin
https://mesparisiennes.wordpress.com/2012/03/28/paris-est-un-jardin/

Quelle Belleville forgeons-nous ?
https://mesparisiennes.wordpress.com/2014/01/05/quelle-belleville-forgeons-nous-in-lami-du-xxe-mai-2013/

Pour en savoir plus sur la Cantine :

Nouvelle occupation : http://paris-luttes.info/nouvelle-occupation-suite-a-la
La Cantine, fin de vie d’un lieu alternatif
http://rue89.nouvelobs.com/2014/08/12/expulsion-cantine-pyrenees-fin-dun-lieu-vie-alternatif-254163
Anne Hidalgo prive d’assiette les Sans-dents
https://mesparisiennes.wordpress.com/2014/10/01/paris-la-smart-city-dhidalgo-prive-dassiette-les-sans-dents/

Soutien à l’auteur :
https://www.leetchi.com/c/cagnotte-de-langlois-mallet

c Mesparisiennes.wordpress.com

https://mesparisiennes.wordpress.com/

Publicités

17 réflexions sur “ Pamphlet. Honte à vous, élus de Paris ! Droit de table, droit de Cantine pour tous ! ”

  1. Bien qu’extrêmement déçu également par ce gouvernement qui se dit « de gauche » et qui poursuit une politique qu’il fustigeait dans l’opposition, je doute que cet afflux de CRS vienne directement des ordres d’Hidalgo.

    1. Ce n’est pas un sujet sur le gouvernement, même si la ville de Paris se prend à l’imiter et que les liens sont quasi consanguins entre les institutions.
      Mais si on parle bien de la RIVP, donc d’un organisme de la ville.

  2. J’ai rarement vu plus stupide que cet article … Tellement outrancier qu’on ne sait s’il emane d’une gauche extreme … ou de l’extreme droite, les extremes se rejoignant toujours sur la detestation de l’autre …

  3. Il faudrait aussi donner les raisons de Anne Hidalgo et Ian Brossat pour faire évacuer la Cantine des cantineux si ce sont bien eux qui ont déclenché l’évacuation. Sinon il ne reste qu’une diatribe hargneuse attaquant Anne Hidalgo, qui n’est pas de la droite du PS, et Ian Brossat du PCF. Ce pamphlet anarcho/gaucho/libertaire parisien ne peut pas être crédible pour les lecteurs non informés des arguments des uns et des autres. Il s’agit peut être d’ailleurs d’une décision judiciaire. Voudrait on favoriser le FN avec cette diatribe que l’on ne s’y prendrait pas mieux?

      1. Non le point Goldwin c’est de traiter son interlocuteur de fasciste ou de raciste quand on n’a plus d’arguments solides à lui opposer, rien à voir. Moi aussi j’aimerais bien en apprendre un peu plus là desus, merci à l’auteur de nous en avoir informé. En revanche ça ne me dérange pas de critiquer la nullité des élites, PS, UMP ou FN.

  4. ça serait bien de se relire quand même, surtout quand on s’adresse à la nation, quand même ! Je suis d’accord avec ce que vous dites mais corrigez vos fautes et coquilles qui nuisent vraiment à votre crédibilité….

    1. Oui, c’est ça les titis parisiens qu’on a pas envoyé à l’école… J’assume aussi, mais je suis preneur de vos lumières, sur la forme comme sur le fond pour m’améliorer, ce que je fais chaque jour, croyez-moi !

  5. Alors là ! J’en suis « sans-dents »…………….. Heuu…!!! je voulais dire « Sans-voix »………….. Triste Paris.
    Merci pour cet article fort bien écrit et qui décrit si bien les incohérences de la gente politique qui nous gouverne. Pour ma part, âme socialo, je ne soutiens pas pour autant cette gauche caviar, qui manque totalement à son devoir. Si elle se réfère à tous ceux qui se sont battus pour nous – le front populaire est bien loin des préoccupation d’aujourd’hui, où chacun puise son essence d’être dans le pouvoir qu’il a sur l’autre, son petit confort et sa télé réality…
    Il y en a quelque uns qui font du bon boulot, qui se battent au ras des pâquerettes, au plus près des plus démunis…et ceux qui comme la « Cantine » proposent un service de proximité sans catégoriser, ni diviser la population… Ceux-là ne font pas la une de la presse, ce n’est pas vendeur. Merci pour l’objectivité de vos mots.
    J’ai le coeur en bas des marches…
    D’étoilement,
    Sara Do

    1. J’ajoute, (en lisant les commentaires précédents) qu’effectivement, il manque l’argumentaire opposé, à savoir : le comment du pourquoi de cette expulsion ?
      D’étoilement.
      Sara Do

      1. Merci !
        En fait, la réponse sur le point de vue des institutions ? Pourquoi tous les squats d’artistes (mouvement si inventif et florissant il y a 10 ans) ont été expulsés alors que tous les mois un palace ouvre à Paris ?
        Pourquoi la moi Voynet à t-elle tué le mouvement des cafés-concerts ? Pourquoi tous les lieux indé ont été mis au pas, étouffés ou transformés en propositions municipales aseptisées ?

        Beaucoup de choses sur ce site tendent à essayer de répondre au pourquoi de cette déshumanisation. Sûrement à Paris comme partout l’argent, la rentabilité, les normes, la bureaucratie, le fait du Prince, les politiques culturelles conduite par de petits cadres prétentieux, le manque d’intérêt et de compréhension pour la vie des gens tout simplement.

        J’ai beaucoup milité pour tenter de faire bouger tout ça. On trouve sur le site (par exemple dans textes institutionnels), des tentatives de dialogue ou d’interpellation.

        Bref, leur mépris joue un très grand rôle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s