« Je me suis sentie vivante… »

Propos qui m’a sauté à l’oreille ce matin, à la radio, d’une étudiante française dans les manifs de Hong-Kong. Les autorités françaises et sa famille lui demandent de se tenir à l’écart par prudence. Elle répond « j’ai 20 ans et j’ai besoin de vivre. »

C’est la même impression que j’ai eu durant le mouvement de 95. Être enfin vivant collectivement. Sortir ensemble du train-train d’une organisation du travail pour inventer l’instant est une des expériences humaines les plus exaltantes, comparable à l’amour.

En sortant de la routine, chacun révèle ses talents et fait tomber le masque d’ennui social. Pour la première fois on devient acteur et non objet de le marche du monde. En cessant d’être des individus juxtaposés, on comprend le sens du mot ensemble.

C’est une expérience fondatrice pour la conscience que je souhaite à chacun.

Ce pourquoi j’aime aussi lire des textes sur la Révolution, qui avec toutes ses crimes et ses erreurs du point de vue d’une bonne gestion de l’intérêt de la France, constitue une expérience fondatrice de notre humanité.

De ces expériences prométhéennes où l’on brûle pour éclairer le monde. Nos vies sont ainsi faites, d’être riches (et écourtées) d’avoir vécu ce qu’il n’est pas raisonnable de vivre. Mais d’avoir vécu.

En ce sens, ce que nous appelons « vie politique » ressemble à de la mauvaise baise de routine, un mouvement social à du bon sexe créatif.

Vive la grève !

David Langlois-Mallet

Mesparisiennes.wordpress.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s