France. A gauche d’une terre brûlée

Mes remarques de ces jours derniers note, ne sont même plus une critique des Verts, du FG ou du PS. C’est plutôt une constations des mécanismes politiques plus ou moins conscients ou assumés (après nous le déluge) qui ont permis au FN de s’installer comme seul parti de la contestation en face des olygarques.

Rôle qui aurait paru baroque il y a peu.

– Mais en fait le Melenchonisme comme nostalgisme politique (du monde du travail dans une société instable et individualiste, de l’Amerique Bolivarienne dans l’Europe de Candy Crush ou de la Guerre Froide à l’époque d’Erasmus).

– L’écologie politique réduite à un club de gentils technocrates endogames à vélo.

– Et le PS qui « approuve mais qui regrette », comme dit si bien la chanson… Et culmine dans son culte de l’impuissance au seul moment historique où il a (encore) tous les pouvoirs.

-Sans même parler d’un PC réduit, un peu comme l’Eglise hier, à sauver son patrimoine immobilier plutôt qu’à être un mouvement vivant.

De mon point de vue ces vingt dernières années, les seules forces d’invention misant sur l’humain sans exclusion (si l’on identifie ainsi l’idée que l’on a appelé « de gauche », celle qu’un monde peut-être meilleur en se changeant), ont été portées par des personnes et non des mouvements politiques, ceux qui ont été actifs dans des collectifs, dans la culture indé, alternative, locale comme on voudra bien l’appeler…

Les utopies collectives (et donc les inventions sur la façon de se relier aux autres et de faire société ensemble) ont été vécues ou testées dans les squats (non Delanoisés), les arts de la rue (non transformé en festival Mr le maire), les bars culturels, dans ce que l’on pourrait appeler un mouvement créatif oeuvrier, s’il n’était pas resté à un stade assez individualisé. S’il avait coagulé localement, ce qu’il n’a pu, faute de lieux.

Si le ton parfois assez raide de certains de mes post peut froisser -j’en suis par avance ravi- cela vient d’un fait très simple. C’est que j’ai été témoin que toutes ces alternatives ont été mis au pas, tués ou éteintes par des pouvoirs de gauche.

Ils se retournent désormais vers une terre qu’ils ont constamment brulé. Et n’y trouvent plus rien pour se nourrir ou se consoler.

David Langlois-Mallet

 

Publicités

3 réflexions sur « France. A gauche d’une terre brûlée »

  1. Il ne te reste plus qu’à trouver pourquoi l’écologie ne peut être de gauche. Va fouiller par là : elle n’est pas une surcouche sur le socialisme, elle procède d’un autre mode de pensée (la systémique). Si tu ne connais pas, il y a « Le macroscope » de Joêl de Rosnay (on peut éviter ses conclusions à côté de la plaque en fin du livre).

    1. Moi, je dirais que « l’écologie », « la culture », « la société » qui sont des manières différentes d’exprimer une même réalité sont aussi de gauche mais pas que…

    2. Moi, je dirais que « l’écologie », « la culture », « la société » qui sont des manières différentes d’exprimer une même réalité sont aussi de gauche mais pas que. Je ne suis pas dans le ni-ni des Verts d’avant pas 94, plus dans la « gauche plurielle » non plus. Plutôt dans un « hou-hou », un « hé,hé… » (ou/ou et/et) en tout cas quelque chose qui permet de s’autonomiser et de construire une alternative à base de mobilité et de liberté d’alliance.

      Mais la chose qui différencie radicalement cette manière de voir de l’écologie opportuniste, c’est qu’il ne s’agit pas de prendre un maximum de postes pour les copains et de ne rien faire. Mais quand on n’a pas la force de les faire avancer seul des alternatives, de faire avancer projets et des idées, avec des forces ou d’autres.
      Bref de cultiver une influence plutôt qu’une prise de pouvoir.

      En ce sens je comprends très bien la position de Dany Cohn-Bendit d’appeler à voter au Parlement Européen pour le candidat libéral (sans juger de ce contexte particulier, juste sur le principe).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s