Européennes / FN : A chaud, à Ahmed et autres français déprimés

Sinon ce que je pense du FN, à chaud ? Subitement ? Le premier truc, c’est qu’en 20 ans d’engagement et de militantisme divers, je n’ai vu qu’une chose : la destruction permanente par les mêmes, la génération babyboom, de toute tentative nouvelle.

On s’est toujours fait détruire la gueule par les mecs qui faisaient du marketing, qui avaient une approche parfaitement cynique de la politique. Qui visaient le court terme, pas l’avenir. La forme, pas le fond etc.

Au niveau national, les mêmes qu’il y a 20 ans sont toujours au pouvoir. Le contenu des politiques n’a pas bougé. C’est un club déconnecté du réel qui se repasse le bateau de pouvoir et la parole.

Donc le désespoir monte. Beaucoup de gens ont envie de tout casser, on le sait. On le voit.

Résumé. Le vote FN crie le désespoir culturel de notre pays et le pire serait qu’il ne débouche pas sur crise politique. On attend des nouveaux Jospin qu’ils se retirent… Il intervient après des années de propositions culturelles sans débouché dans l’action politique, alors même que la gauche à encore tous les pouvoirs… J’ai pour ma part voté Nouvelle Donne (un peu au pifomètre) juste histoire de donner un coup de pouce à des initiatives nouvelles. Interpellé à ce propos sur Facebook par Ahmed Menguini – que j’avais connu comme jeune activiste du 21 avril 2002 – Je partage la réponse, c’est une occasion de revenir sur notre sur notre crise du sens, vraie question derrière le vote FN.

Tu as Cher Ahmed , techniquement de belles réserves de naïveté si tu crois que voter l’un ou l’autre change quelque chose. Ajoute les 3% de Nouvelle Donne à qui tu veux et dis-moi le résultat ? Néant.

Personnellement, j’estime avoir fait bien plus que ma part pour tenter de sortir ce pays de sa déprime
(cf. http://www.unpeuplecreatif.fr et pas mal d’autres initiatives à lire ici : mesparisiennes.wordpress.com ).

Ce qui me déprime ? C’est justement que toutes les alternatives, propositions ou autres ont été détruites par ceux-là même qui étaient en charge des solutions au nom de la gauche.

C’est au moment de ces destructions diverses du sens dans l’obscurité des partis que j’ai connu mes plus profonds chagrins. Il faut être d’une naïveté insondable pour être deprimé devant la fièvre plutôt que devant la maladie ou, bien pire, devant le refus de se soigner.

Remplace FN par désespoir, ou ce que tu voudras. Le vrai problème n’est pas le FN, il est ce qui fait que des gens veulent tout détruire : le problème s’appelle précarité, déclassement, peur de l’avenir, replis sur soi, misère culturelle, désert affectif, crise du sens, perte des repères, machisme, violence ou autre.

Chaque fois que quelqu’un allume TF1, un livre se suicide. Le Fn gagne un électeur. Compte que chaque ville transformée en désert sans joie on ouvre une permanence FN à chaque fois que le loisir du samedi devient de déambuler dans une de ces zones marchandes sans âme à la périphérie des bourgs.

Chaque famille qui se déchire et fait pleurer l’enfance rajoute mieux que son bulletin bleu marine à cette misère. Chaque Cahuzac qui file avec la caisse, alors qu’il est chargé du bien commun vaut un conseil municipal à l’ignorance et à la colère. Chaque suicide (quotidien de paysan ou d’ouvrier) dont on détourne les yeux est notre tract silencieux de chaque jour pour le FN.

Tous ces ministres (1/3 ?) qui imposent le silence sur leurs gamins gâtés poursuivis par la justice, masquent l’échec de leur vie affective sous les dorures, mais ils cotisent surtout à la haine qu’attise l’injustice.

Chaque gouvernement PS-UMP qui cède à l’abandon d’un service public dans les quartiers délaissé apporte sa pierre au djihâd ou aux nouveaux croisés qui rêvent d’en découdre.


10155949_10152194632638865_6598359868561117462_n

Les élus qui achètent des bus au diesel enfoncent la pédale du désespoir bien à fond. Pour ne rien dire de ceux qui agissent pour les divers lobbys d’armement, de la chimie, ou des pesticides dans les parlements.

Toutes les mairies de gauche qui vendent Paris à l’hyper-classe mondiale en échange de poste dans la pub pour leurs copains, enfants, neveux travaillent à un Paris des riches contre le reste de la France qui rêve de les voir la nuit au bout d’une pique parce que ses enfants ne sautent le repas de midi à la cantine.

Mon dégoût est total. Ma tristesse infinie devant le malheur de ce peuple. Mais je vois que les gens ne savent réagir au malheur qu’en en rajoutant une bonne couche. Merci à un pays qui a détruit sa culture vivante. Un pays ou on ne se parle plus. Un pays de la méfiance amoureuse, de l’indifférence aux faibles et aux enfants, un pays ou l’on marche sur les SDF. Un État qui est en guerre contre son peuple.

Personnellement, mon caractère n’est pas de pleurnicher quand un malheur est là. Les périodes où je les vois venir et que rien ne change m’alarment plus.

Je ne sais pas si avoir un enfant juif et arabe attise le sens des responsabilités. Je veux bien le croire.
Mais je crois que la responsabilité, c’est d’avoir mal à dormir dans tout ça quand on considère tous les enfants comme les siens. Ceux des électeurs FN comme ceux des barbus, ceux des laïcs comme ceux des cathos, des écolos comme des pollueurs. Car dans la cour de l’école ils se reconnaissent tous comme un.

Amicalement à toi,

David Langlois-Mallet © Mes Parisiennes 2014 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s