Européennes : Mail à de jeunes électeurs dégoûtés d’avance…

Notre Contient de vieux s’est construit une Union à l’image de ses rêves, un déambulateur politique, une entrave à la jeunesse et à l’espoir. Votre vote n’y changera pas grand chose, mais votre abstention  reste le moyen le plus sûr que rien ne change. Pistes et repères pour un vote pas trop con ?

Pour vous la faire vite : Nos grands-parents, traumatisés par la guerre ont essayé de faire du neuf et de créer l’Europe (la paix des pays ensemble, un pas immense dans l’histoire de l’humanité). Nos parents, la génération 68, n’a pensé qu’à sa gueule et à conserver le pouvoir le plus longtemps possible jusqu’à ce qu’on ait à payer leur invalidité… Nous (nés dans les années 60-70), le temps de comprendre le décalage entre le monde que nous vendaient les vieux et la réalité, nous étions devenus parents, vos grands-frères et soeurs de 30 ans paraissent bien désespérés… Et vous voilà déjà avec un bulletin de vote et le leg d’un joli bordel.

Tour d’horizon ?

Soyons honnête, que vous alliez à la pêche ou à la sèche, que vous ayez l’urne fière ou l’urne funéraire, l’Europe ne changera pas. C’est un machin supranational construit sans les peuples, donc un outil antidémocratique dans les mains des dirigeants, c’est à dire hyper vulnérable aux intérêts des multinationales et de l’hyper classe globale. Autrement dit contraire à l’intérêt de vous même, de vos enfants, voir à la survie de notre espèce.

Déprimons un peu…

L’Europe nous vaut des impôts monstres pour servir une administration kafkaïenne, une institution incapable d’accoucher des décisions politiques communes, mais prolifique en normes stupides et règlements entravants. Ses lois, qui s’imposent à tous les états (sauf peut-être la Perfide Albion qui reste l’incarnation auto-satisfaite du plus parfait égoïsme impérial) ont paralysés les politiques nationales (la majorité de ce qui se vote au parlement français, ne sert qu’à enregistrer formellement ce qui a été décidé arbitrairement ailleurs).

Sa dépendance militaire totale à l’égard de l’OTAN, comme son absence de politique internationale, en fait de fait une dominion des Etats-Unis qui sont à la paix dans le monde ce que le Mc Do est à la gastronomie.

L’Europe est construite de la pire manière, sur l’Euro qui nous a croqué en dix ans notre pouvoir d’achat et pas sur le partage culturel ou la décision politique commune. Elle est minée en interne par une trahison sans non, la réduction au quasi esclavage du peuple grec par les banques allemandes. Soit l’allégorie parfaite de la destruction de la démocratie par l’argent.

Notre continent et vieillissant et s’enfonce dans la déprime et la sénilité nationaliste. Au lieu de tirer une force de son intelligence, de sa culture et de sa recherche, et de ses liens avec les jeunesses francophones du monde, nous nous épuisons à essayer le leur fermer la porte quitte à noyer les petits enfants des anciens africains « morts pour la France ».

Bref. Notre civilisation à bout de force, quoique doté d’une culture humaniste probablement sans égal dans l’histoire de l’humanité (peut-être sommes-nous la première civilisation connectée à ne plus avoir pour but la domination), s’est dotée d’un outil à la mesure de ses ambitions : une sorte de déambulateur politique qui rassure ses citoyens les plus âgés et ne donne aucune chance aux plus jeunes passé l’âge d’Erasmus.

L’indifférence, meilleur moyen de ne rien changer

Une certitude. Le meilleur moyen de renforcer tout cela reste de ne pas voter, de ne pas exprimer votre opinion sur les réseaux sociaux, de ne rejoindre aucun mouvement de société, associatif, de ne pas avoir d’expression culturelle… La dictature des marchés ne veut que des petits consommateurs soumis. Globalement, elle les a. Merci pour elle.

Voter pour les deux grands partis : UMP et PS, équivaut à renforcer cet état de fait par l’immobilisme. Ils ont construit tout cela : merci de les sanctionner. Dans une moindre mesure les centristes ne se distinguent guère, beaucoup plus euro-enthousiastes, mais économiquement dans le système jusque au cou, ils ont construit cette Europe des consommateurs plutôt que des citoyens. Ce qui est assez dire.

Voter pour un mouvement nationaliste c’est choisir de de régler les problèmes par la destruction. L’Europe connaît le prix des guerres, chacun dans sa vie mesure ce que coûte détruire plutôt que construire. La vie est un effort… Désolé. Mais enfin, le pire donne le frisson de l’aventure et il est toujours très attirant pour un grand nombre de paresseux, de crétins et de nostalgiques…

Le moins mauvais rapport qualité prix

Il y a deux partis de vieux, les Verts et le Front de Gauche, bourrés d’imperfections et de grumeaux. Le premier est sincèrement européen, le second sincèrement humaniste. Le premier est opportuniste, le second plus sincère mais pas toujours futé. Il ne faut pas les regarder de trop près de peur de déprimer, mais voter pour eux c’est au moins tenter de donner des outils à des gens qui veulent construire et qui sont globalement plutôt des gens bien ayant de vieux réflexes politicards.

Faire des paris d’avenir ?

Les aspirations dynamiques de la société plus de place aux femmes, plus de places aux jeunes, plus de culture, plus de diversité, plus d’écologie, plus de solidarité, plus de démocratie, plus de liberté, plus de transparence, plus de confiance dans l’avenir… ne peuvent s’incarner que dans des pratiques nouvelles avec des gens nouveaux :

Quelques listes s’y essaient. Problème ? Elles auront peu de poids. Ce qui ne les disqualifie pas. On peut choisir de les soutenir pour l’avenir et de les aider par chaque vote qui les construits. Citons :

– Les pirates https://www.partipirate.org/

-Les jeunes européens solidaires : http://partieuropeen.com/ (moyenne d’âge 23 ans)

-Les féministes : http://www.feministespouruneeuropesolidaire.eu/

Un peu à mi-chemin entre des vieux ayant de bonnes intentions et des préoccupations toutes nouvelles mais dispersées, il y a Nouvelle Donne www.nouvelledonne.fr

Ce sera peut-être mon choix, c’est en tout cas celui de pas mal d’ami-es, plutôt plus vieux, autour de moi, des gens dégoûtés mais qui ne baissent pas les bras. Ni ne se résignent au dégoût…

L’Europe ne changera pas d’un vote, ni de leur fait. Mais vous par contre, vous avez le pouvoir de vous changer et l’engagement, quel qu’il soit (choisissez avec le coeur et la grise !), et toutes les rencontres qu’il amène vous transforme à jamais. Et c’est le plus important.

David Langlois-Mallet

Journaliste et expert en culture alternative, il a été coordinateur de la campagne de la fédération des jeunes écolos européens FJEE/FYEG et du Pique-nique de l’Europe qui a rassemblé plus de 1000 jeunes écolos de toute l’Europe à Paris en 1999 pour inventer ensemble notre Europe).

Publicités

Une réflexion sur “ Européennes : Mail à de jeunes électeurs dégoûtés d’avance… ”

  1. dans un contexte ou tous les riverains du bassin méditerranéens sont passés à la moulinette libérale créatrice de misère sans que ce la ne défrise vraiment les verts européens, voter dimanche pour le groupe de la Gauche Européenne partout en Europe (Front de gauche, Syrisa ou die Linke etc) me semble le meilleur choix pour sanctionner ceux là qui ont laissé faire la troika. l’éparpillement sur des voies de garage opportunistes type « Nouvelle donne » pour faire élire quelques personnalités en mal de point de chute atteintes de girouettisme permanent au centre et donc à droite c’est pour les gogos, non ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s