EELV un entre-soi confortable

Je dînais l’autre soir, dans un charmant jardinet, avec de vieux copains de la planète verte. « Les jeunes EELV sont très gentils, généreux même souvent. Ce n’est pas la question. Mais le recrutement s’est vraiment fait sur le modèle d’une école d’attachés parlementaires en éliminant certes tout ce qu’il y a de chiant, de perturbant chez les gens. C’est conçu pour être efficace, un peu comme une boîte de communication. Mais ce sont vraiment des gens déjà inclus qui se retrouvent entre eux. Ce n’est pas une critique contre eux, mais cela ne porte plus grand chose. Quand tu vois le dynamiques du FN qui agrègent toutes les parties de la société dans une situation actuelle imprévisible qui peut être explosive… La gauche va beaucoup souffrir dans les 10 prochaines années. »

J’opine, on aura un peu tout essayé pour les alerter que le réchauffement climatique menace et qu’il faut changer un système de consommation politique peu durable… Le choix d’un parti de professionnels plutôt que d’un parti de militant « devitalise » car il laisse la politique vivante à l’extérieur. Accentuant la fracture et la perception de l’exclusion.

Une exclusion auquel le FN, parti de « parias », a plus de facilité à s’identifier.

David Langlois-Mallet

Publicités

Une réflexion sur “ EELV un entre-soi confortable ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s